Étiquette : intimité à deux

Quand ça touche à l’intime

Quand ça touche à l’intime

Après toutes ces années où j’ai accompagné la réparation de l’intime chez l’autre, je me suis rendue compte à quel point le mot « intime » renvoyait à des couleurs infinies. Chacun met dans l’intime ce qu’il entend. Blessures de l’intime, viols, agressions sexuelles, perte d’un enfant, fausse couche, avortement, attouchement, deuil d’un parent, d’un animal mais aussi coeur brisé, rupture, divorce, séparation, perte d’amitié, déménagement, anniversaire oublié….

Dans toutes ces blessures ce qui ressort c’est la négation de l’existence. La blessure de l’intime est cette blessure qui vient nous dire « tu n’existes pas ».

Alors comment continuer de se sentir en vie ?

Comment croire à des jours meilleurs ?

Comment avoir encore confiance ?

C’est tout le travail d’accompagnement bienveillant et soutenant que fait le thérapeute psycho-corporel spécialisé dans les blessures de l’intime. Il redonne vie là où la mort est passée.

Et, que se passe-t-il si la vie nous remet face à de nouvelles blessures ? Et bien nous aurons à continuer, encore, ensemble, un peu plus … jusqu’à ce que la danse de la vie revienne en nous.

La prochaine session de formation Accompagner les blessures de l’intime démarre le 22 novembre. Ecrivez-moi, contactez-moi. jdesrutins@gmail.com – 06.64.25.44.39. Peut-être pourriez-vous contribuer vous aussi à redonner vie, à aider à danser de nouveau. Merci <3

10+ Une formation pour faire évoluer sa pratique professionnelle

10+ Une formation pour faire évoluer sa pratique professionnelle

En tant que thérapeute, il n’est pas toujours simple de faire évoluer sa pratique professionnelle. On souhaite plus de connexion corporelle, une meilleure compréhension de l’ancrage, des exercices immédiatement mobilisables.

C’est dans cette dynamique que j’ai créé 10+ une formation à destination des professionnels du para-médical et du bien-être pour acquérir 10 exercices psycho-corporels pour faire progresser votre pratique.

La formation a lieu le vendredi 1er octobre de 14h à 17h, en ligne. Son tarif est de 80 euros.

Pour s’incrire : 06.64.25.44.39 ou par mail : jdesrutins@gmail.com

Au programme, trois thèmes principaux abordés par le corps : se reconnecter à son corps, ne faire qu’un avec son coeur, être puissant.e

CONFERENCE EN LIGNE : les traumas de l’intime

CONFERENCE EN LIGNE : les traumas de l’intime

La rentrée est l’occasion de venir découvrir ce que sont les traumas de l’intime et surtout de découvrir la manière dont on peut les accompagner.

RDV le mardi 14 septembre à 20h pour une conférence en ligne sur le thème : Les traumas de l’intime : accompagner la guérison.

Inscription obligatoire ici : https://coeurpivoine.learnybox.com/…/les-traumas-de-l…/

Pourquoi une formation sur les traumatismes de l’intime ?

Pourquoi une formation sur les traumatismes de l’intime ?

Lorsque j’ai commencé à me former sur le sujet des violences sexuelles, ça n’était pas pour devenir thérapeute. C’était pour moi. Pour comprendre ce que j’avais vécu. Pour comprendre avec les mots de la science, de la psychologie ce qui m’était arrivé, ce que je vivais dans mon corps. Pourquoi j’étais si mal. Pourquoi je ne sentais plus des parties de mon corps.

Ces compréhensions spécifiques, dans le domaine des violences sexuelles, dont j’avais été victime, ont été une révélation. Je comprenais enfin que c’était « normal » d’être si mal. D’avoir eu envie de mourir. De sentir autant de tristesse. De me dissocier de mon corps. De ne pas réussir à m’aimer, à me sentir aimée. Bref, que c’était le chaos en moi. Tout cela était « normal ». Je vivais, comme le dit le Dr Salmona, les conséquences normales de ces violences anormales.

Les prochaines sessions de formation en ligne qui s’ouvrent les 4 octobre et 22 novembre ont pour objectif de transmettre aux futurs thérapeutes ou aux professionnels déjà établis des connaissances techniques, spécifiques sur la prise en charge des victimes de violences sexuelles. Pourquoi ? Car ça ne s’improvise pas et que ces connaissances aident vraiment et soutiennent enfin les victimes. Cette formation est une formation dense et longue, qui dure 9 mois. Elle est complète et vous permet ensuite d’exercer en tant que thérapeute psycho-corporel.

Quand j’entends qu’un thérapeute ose dire à une personne que le frère a violé, que c’est tout à faire normal, qu’il s’agit de l’amour entre frère et soeur, sans prendre en compte la réalité juridique de ces faits de violences, ni la réalité des conséquences psychotraumatiques, j’aimerais inviter ce thérapeute à se former.

Tous les professionnels du soin et de la santé devraient posséder une base de connaissances communes sur le droit pénal. Savoir ce que sont les différents types de violences et le fait qu’ils n’ont pas le droit de se substituer à la loi, qu’ils doivent aussi la respecter et rapporter toutes les informations qui puissent empêcher de nouvelles violences d’être commises. Le sujet du signalement est un indispensable qui est aussi abordé dans mes formations.

Pour les thérapeutes qui veulent avoir une base fondamentale sur les violences sexuelles j’ai créé la formation Ecoute Active une formation sur 4 semaines, courte et concise, pour acquérir les notions importantes sur les violences sexuelles, savoir comment écouter une victime, quoi lui dire, ne pas lui dire, l’aider à renouer avec son corps. Le programme est conçu comme un indispensable à connaître pour tous les professionnels en contact avec des personnes ayant été violées ou agressées sexuellement.

La semaine 1 aborde les compréhensions fondamentales sur les violences sexuelles et le savoir être face aux violences. La semaine 2 explique quelle est la bonne posture d’écoutant ainsi que celle de l’accompagnant. La semaine 3 explique la stratégie de soutien que l’on doit mettre en place pour aider toute victime de violences sexuelles et les protections psycho-corporelle, judiciaire, sociale et médicale à mettre en oeuvre. La semaine 4 apprend ce qu’est un traumatisme de l’intime et quelles sont les principales conséquences psychotraumatiques. Grâce à cette formation, un thérapeute n’est plus démuni face à une victime.

La formation comprend aussi un modèle de dépôt de plainte au procureur de la République, une trame de signalement pour des faites commis sur des mineurs, un modèle d’ordonnance de protection, le livret juridique Faire valoir vos droits du CFCV, une fiche technique sur la CIVI Commission d’indemnisation des victimes d’infractions et la fiche des liens utiles et numéros indispensables que vous pourrez transmettre à toute victime qui vient vous rencontrer.

J’offre la formation Ecoute Active à toutes les personnes qui s’inscrivent à la formation Devenir thérapeute psycho-corporel.

Il n’y a pas un jour où depuis que j’ai été thérapeute spécialisé dans les traumatismes de l’intime où je ne constate que le fait d’avoir des connaissances juridiques, sociales, médicales, en psychotraumatologie et en psycho-corporel porte ses fruits pour les victimes.

Encore ce matin, j’étais contactée par un ancien client qui me rapportait la suite de son dépôt de plainte et tenait encore une fois à me remercier pour tout ce que j’avais fait pour lui. Il s’est libéré. C’est son miracle. Je n’ai été qu’un coup de pouce. Tous les professionnels formés pourront l’être aussi.

Les amnésies physiologiques

Les amnésies physiologiques

« Mais Maman, je te dis que si, je me souviens quand j’avais 2 ans, je me souviens ce qu’il m’a fait ! Il m’a violé ! »

Beaucoup de personnes ont des souvenirs avant l’âge de trois ans. Beaucoup sont aussi en amnésie. On parle alors d’amnésie physiologique, c’est-à-dire dû au petit âge.

Sur son site Mémoire Traumatique.org, le Dr Muriel SALMONA l’explique très bien :

« les amnésies physiologiques sont liées à l’âge, à la prise de toxiques ou à des démences. Avant 2-3 ans, un enfant n’a pas de mémoire autobiographique, cela est dû à une immaturité de son circuit d’intégration de la mémoire, particulièrement de l’hippocampe qui est assimilable à un logiciel permettant de traiter des faits biographiques, de les encoder, de les stocker dans le « disque dur » du cerveau et donnant la possibilité d’aller les rechercher ensuite pour s’en souvenir. L’enfant de moins de 2-3 ans est dépendant des adultes pour avoir accès à son histoire, exceptionnellement il peut avoir des souvenirs qui remontent à 12-18 mois, en revanche il a une mémoire émotionnelle somatique et sensorielle qui fonctionne. Par conséquent, s’il a subi des violences il n’en a pas de mémoire autobiographique, mais il en a une mémoire traumatique somatique (douleurs, perceptions), émotionnelle (peur, angoisses), sensorielle (flash-back, « hallucinations » visuelles, auditives, olfactives, cénesthésiques). De même pour une personne qui s’est retrouvée sous l’emprise de toxiques à hautes doses (GBH, et autres benzodiazépines et psychotropes, alcool, drogues) ou dans un état de démence, l’hippocampe peut être momentanément déconnecté ou altéré, les faits ne pourront pas être traités et il n’y aura pas de souvenirs autobiographiques, mais là aussi il y aura en revanche une mémoire émotionnelle traumatique. »

Un enfant peut donc aussi se souvenir de ce qu’il a vécu très petit. Et, cela va se manifester de différentes manières. L’enfant tout-petit et victime de violences sexuelles aura une mémoire traumatique somatique active. Il aura mal dans son corps. On dira souvent que c’est la croissance. Il aura une mémoire traumatique émotionnelle non comprise. Il aura des peurs incontrôlées. Des angoisses. On dira que c’est l’âge où il a peur du noir. Il aura une mémoire traumatique sensorielle dynamique. Il croira qu’il y a quelqu’un dans sa chambre, qui tire sa couette, qui dit de se taire. On dira qu’il invente, qu’il imagine, qu’il a vu ou entendu un extrait de film que regardait ses parents.

Et si on écoutait différemment nos enfants ?

Je vous invite à lire le site du Dr Salmona : https://www.memoiretraumatique.org/psychotraumatismes/troubles-cognitifs-amnesie.html

Pour vous former sur l’accompagnement des victimes de violences sexuelles, c’est ici : https://coeurpivoine.learnybox.com/puissance-6-1/

4 octobre 2021 et 22 novembre 2021 : prochaines sessions de formation Trauma de l’intime

4 octobre 2021 et 22 novembre 2021 : prochaines sessions de formation Trauma de l’intime

Les prochaines sessions de la formation Trauma de l’intime : accompagner les victimes de violences sexuelles et autres traumatismes ainsi que celles de la formation Créer son activité professionnelle de thérapeute sont le 4 octobre 2021 et le 22 novembre 2021. Les deux formations durent 9 mois. Elles sont complètes et à visée pratique. Elles sont mobilisables immédiatement.

Ces formations sont références sur le site de Pôle Emploi dédié à la formation professionnelle, c’est-à-dire dans le catalogue des formations de Pôle emploi : https://candidat.pole-emploi.fr/formations

Elles sont également référencées par le GREF – Bretagne, GIP Relation Emploi-Formation qui regroupe l’ensemble des professionnels intervenant dans le champ de la formation professionnelle : dans l’onglet offre de formation, vous retrouvez les 4 sessions de formation.

Pour tous renseignements, je vous invite à consulter cette page : https://coeurpivoine.learnybox.com/puissance-6-1/

Se former sur les blessures de l’intime

Se former sur les blessures de l’intime

Je reçois de nombreuses demandes de personnes et de professionnels qui souhaitent se former sur les blessures de l’intime.

Que sont les violences sexuelles ? Comment bien les comprendre ? Comment lever les tabous ? Comment aider un corps meurtri ? Que dit la loi sur les violences sexuelles ? Dois-je faire un signalement ? Quelles sont mes obligations en tant que thérapeute ? Pourquoi soutenir les dépôts de plaintes ? Pourquoi reconnecter au corps ? Comment reconnecter au corps ? Aux parties intimes ? Comment sortir de la sexualité traumatique ? Comment retrouver des rapports sexuels apaisés ? Comment sortir de la peur ? Ressentir la paix ? Comment parvenir à s’aimer ? Comment réussir à aimer son corps ? Comment parvenir à faire les bons choix dans sa vie ? Trouver sa voie ? Sentir ce qui est bon pour soi ? S’estimer ? Se faire confiance ? Re-vivre ? Sortir de la survie ? Dire adieu à sa mémoire traumatique ? Parvenir à ne plus faire de cauchemar ? A ne plus avoir envie de mourir ? A ne plus se faire vomir ? A ne plus avoir d’addictions ? A stabiliser sa parentalité ? A être un bon parent ? A ne plus fuir ? Se cacher ? Etre terrifié ? Ne plus avoir des visions horribles ? Entendre la voix de l’agresseur ? Sentir son odeur ? Réussir à faire confiance ?

Toutes ces questions trouvent des réponses dans le programme de formation Accompagner les blessures de l’intime qui dure 9 mois et redémarre le 4 octobre. Module par module, page après page, vous accédez à toutes les compréhensions qui sont indispensables pour accompagner une victime de violences sexuelles et autres psycho-traumatismes. Au passage, vous finissez de vous réparer ; pour aller plus encore vers votre mieux être et soutenir encore mieux en thérapie vos clients, vos patients.

Le programme est dense mais indispensable, c’est bien le mot :

MODULE 1 : je vous transmets une méthode. Une Méthode unique fondée sur l’ensemble de mes apprentissages dans l’aide aux victimes et après avoir été juriste en cabinet d’avocat, auprès de juges et magistrats, après avoir travaillé en protection de l’enfance et m’être formée. Vous découvrez pourquoi tant de thérapeutes vont si mal, pourquoi on est aussi traumatisé en écoutant les histoires des autres et comment on peut s’en protéger.

MODULE 2 : Comprendre les blessures de l’intime

Je vous transmets ce que sont les blessures de l’intime et vous allez découvrir des données épidémiologiques et statistiques indispensables à connaître pour pouvoir être à même de repérer les blessures, les appréhender. Nous lèverons les tabous pour vous permettre de tout aborder avec votre client : prostitution, décalottage forcé, pédophilie etc

MODULE 3 : L’impact des blessures de l’intime

Je vous explique en détail quelles sont les conséquences générales des blessures de l’intime : l’ensemble des troubles post-traumatiques et autres conséquences psycho-traumatiques. Nous aborderons la dissociation sous l’approche de la dissociation structurelle car elle est une présentation théorique particulièrement parlante pour comprendre ce que en pratique on a du mal à voir : que la personne est dédoublée à l’intérieur d’elle-même. Je vous apprendrai aussi comment mettre en sécurité la victime. C’est ce qu’on aborde peu dans les cursus classiques ou universitaires. Ce qu’il ne faut surtout pas faire et ce qu’il ne faut pas oublier de demander à une victime.

MODULE 4 : Reconquérir le corps

Le corps, c’est autre nous ? Nous apprendrons comment avoir la bonne posture corporelle face à son client. Comment repérer les expressions du corps, que ce soit des expressions de souffrance ou de bien être et je vous transmettrai des exercices psycho-corporels pour reconnecter à son corps. Pas à pas, vous aurez à les découvrir, les vivre pour enfin les transmettre.

MODULE 5 : Comprendre les scénarios traumatiques

Une des forces de mon parcours personnel a été de comprendre que j’étais prisonnière dans mes scénarios traumatiques. Qu’est-ce qu’un scénario traumatique ? Quelles empreintes nous laissent-ils ? Comment cela fonctionne-t-il ? Comment s’en défaire ? C’est ce que vous apprendrez dans la partie consacrée au décodage traumatique.

MODULE 6 : L’inceste et la sexualité traumatique

Avoir été violée plusieurs fois ne s’aborde pas de la même manière qu’avoir été violée qu’une seule fois. Quelles sont les particularités de l’inceste ? Que devons-nous faire pour mieux l’accompagner ? Je dirais même enfin l’accompagner ? Et comment sortir de la sexualité traumatique ? Car le retentissement des violences sexuelles s’exercent principalement dans la sexualité, comment faire après les violences ? Savoir ce qu’on a envie ou pas ? Savoir dire non ? Retrouvez un oui en soi.

MODULE 7 : Le deuil traumatique

Le deuil traumatique est un sujet très important à aborder. Le fait d’avoir travaillé sur le sujet des violences sexuelles m’a amenée à accompagner le deuil lorsqu’il était traumatique. C’est le deuil qui emprisonne. Comment en sort-on ? Comment l’accompagner ? Quelles sont les modalités d’accompagnement d’un avortement ? de multiples fausses couches ? d’une interruption médicale de grossesse ? C’est tout cela que nous verrons ensemble.

MODULE 8 : Reconnecter le coeur

Je ne m’aime pas. Voici souvent la phrase qui revient dans la bouche des personnes traumatisées. En effet, comment parvenir à s’aimer et à ressentir qu’on s’aime alors qu’on a été détruit à l’intérieur ? Au moyen d’exercices psycho-corporels, il est possible d’accompagner en douceur cette reconnexion indispensable.

MODULE 9 : Conforter sa puissance d’être

Une fois le corps réparé, le coeur ressenti, alors je fais quoi ? Voici ce à quoi répond ce module 9. Et si vous êtiez bien plus ? Et si vous découvriez que vous avez plus de potentiels, de talents que ce que vous croyez ? En tant que futur thérapeute, je vous transmets des exercices psycho-corporels de reconnexion à l’âme, véritable levier pour parvenir à se choisir et faire les bons choix dans sa vie. Après la survie, l’heure est à la vie.

En fin de compte, même si mon chemin de guérison a été long, discontinu parfois, je sais que cette formation est la quintessence de ce qui me parait indispensable à transmettre. Et, c’est cela que j’ai vu porter ses fruits tant sur mes clients que sur mes stagiaires. Une révélation pour eux et pour moi. Merci de cette co-création.

Comprendre pour guérir. Données statistiques, reconnaissance d’une trouble de stress post-traumatique, approche pratique de l’aide aux victimes, stratégie des agresseurs, informations juridiques, éducation thérapeutique, gestion émotionnelle, exercices psycho-corporels, décodage traumatique, gestion de la dissociation et des réveils de la mémoire traumatique, évaluation du risque suicidaire, soutien à la parentalité, consolation du deuil, approche humaniste, écoute active, mise en sécurité de la victime, soutien judiciaire, approche spirituelle pour se reconnecter à la puissance d’être. Voilà ce que j’ai du traverser et voici mon enseignement.

Modalités pratiques, inscription, tarif, pour savoir plus, c’est ici. Les prochaines sessions démarrent le 4 octobre et le 22 novembre 2021.

Thème : Overlay par Kaira. Jénnie Desrutins - Siret 517.714.119.00057
Merci d'avoir visité ce site <3